Les Tigres sont en finale

TIJUANA (MEXIQUE), Dimanche 21 mai 2017.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) disputeront leur dixième finale ces trois dernières années après avoir vaincu 2-0 les Xolos de Tijuana en demi-finale retour du Tournoi de Clôture 2017 et confirmé leur victoire de l’aller (score global 4-0) au Stade Universitaire de Monterrey.

Sur une passe d’André-Pierre Gignac, Javier Aquino marquait à la 64e minute, alors que les Tigres étaient en supériorité numérique après l’expulsion de l’Argentin Guido Rodríguez. Dans les arrêts de jeu, Jürgen Damm inscrivait le second but de la soirée.

PREMIÈRE MI-TEMPS

La première période débutait sous le signe de la stratégie, avec l’équipe de Tijuana cherchant à tout prix à parvenir dans la surface de réparation rivale en trois passes, et des Tigres concentrés sur la conservation du ballon.

Comme cela était prévisible, ce sont les Xolos qui se ménageaient les meilleures occasions d’ouvrir la marque, mais la défense des Tigres commençait à se montrer à la hauteur du défi, grâce à un Guido Pizarro placé devant les défenseurs et se chargeant de la conduite du ballon et de la récupération.

Á la 13e minute de jeu, Nahuel Guzmán, qui vient d’être convoqué par l’équipe nationale argentine, sauvait les Tigres en plongeant spectaculairement en arrière et en écartant un ballon repris de la tête par Martín Caraglio.

Les pupilles de Ricardo Ferretti tentaient de réagir à la 16e minute : Aquino parvenait à s’échapper du côté gauche, pénétrait dans la surface et était poussé dans le dos, mais l’arbitre de la rencontre considérait qu’aucune faute n’avait été commise.

C’était aux 29 et 30e minutes que les Xolos profitaient des meilleures occasions de cette première mi-temps, quand Henry Martin voyait tout d’abord son tir passer au-dessus du but de Guzmán, puis, après avoir dominé Juninho en vitesse, devait s’incliner face à Guzmán, qui détournait son tir en corner.

Dans les toutes dernières secondes de jeu, Gignac recevait un long ballon, s’ouvrait puissamment un chemin dans la surface, mais été bousculé alors qu’il armait son tir sans qu’aucune sanction ne soit prise.

SECONDE PÉRIODE

Dès la reprise du jeu, Tuca Ferretti procédait à un changement : il faisait sortir Lucas Zelarayán et le remplaçait par Francisco Meza, comme il l’avait fait lors du match retour de quart de finale.

De même, Alberto Acosta s’asseyait sur le banc et c’est Luis Advíncula qui débutait la seconde mi-temps à sa place.

À la 49e minute, Guido Pizarro s’échappait depuis son propre secteur de jeu, s’ouvrait l’espace nécessaire et, au moment de pénétrer dans la surface adverse, était bousculé par Guido Rodríguez. Celui-ci recevait son deuxième carton jaune de la soirée et laissait les Xolos en infériorité numérique.

L’expulsion ne provoquait toutefois pas de changement de stratégie des Universitaires, qui continuaient à attendre le rival, conscients que c’était à celui-ci d’attaquer à tout prix.

Gignac tentait sa chance sur coup franc à la 52e minute, mais le ballon terminait en corner, lequel serait repris sans résultat par Aquino.

Confiant, ce même Aquino tirait de nouveau au-dessus du but de Manuel Lajud, sans inquiéter le moins du monde le gardien des Xolos.

Tijuana ne s’avouait à aucun moment vaincu et, à la 59e minute, obtenait un coup franc tout près de la surface, mais Avilés Hurtado envoyait celui-ci dans les tribunes.

Cinq minutes plus tard, Gignac centrait depuis le secteur gauche pour Javier Aquino, qui entrait dans la surface et tirait pour ouvrir le score, un but qui obligeait l’équipe locale à marquer à quatre reprises pour se qualifier.

À la 83e minute, Jesús Dueñas était sur le point d’alourdir le score après que Sosa parte en contre et cède pour son camarade qui, malgré le but grand ouvert, voyait son tir passer à droite.

Les Xolos poursuivaient leurs efforts jusque dans les toutes dernières minutes face à une équipe désormais consacrée à gérer un avantage qui lui permettrait d’accéder à sa dixième finale en trois ans, parmi lesquelles le match de Champion des Champions et de Súper Copa MX.

Et alors que le match agonisait, Damm recevait une passe de Gignac et marquait un deuxième but qui confirmait le droit des Tigres à partir en quête de leur second titre consécutif de Champion du Mexique.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIJUANA : Manuel Lajud ; Guido Rodríguez, Joe Corona, Miltón Caraglio, Víctor Malcorra, Henry Martin (Juan Lucero à la 70e minute), Damián Pérez (Luis Chávez à la 58e), Avilés Hurtado (Paul Arriola à la 71e), Juan Núñez, Hiram Muñoz et Carlos Vargas.

TIGRES : Nahuel Guzmán ; Alberto Acosta (Luis Advíncula à la 46e minute), Juninho, Hugo Ayala, Luis Rodríguez (Jürgen Damm à la 83e), Guido Pizarro, Jesús Dueñas, Javier Aquino, Ismael Sosa, Lucas Zelarayán (Francisco Meza à la 46e) et André-Pierre Gignac.

BUTS

0-1   (64e minute) André-Pierre Gignac centre d’une talonnette, Javier Aquino récupère et croise son tir pour ouvrir le score en faveur des Tigres.

0-2   (92e) Sur une passe d’André-Pierre Gignac, Jürgen Damm reprend et marque.

JOUEURS AVERTIS

TIJUANA : Guido Rodríguez (6e minute), Damián Pérez (32e) et Joe Corona (85e)

TIGRES : André-Pierre Gignac (41e minute) et Hugo Ayala (70e)

JOUEURS EXPULSÉS

TIJUANA : Guido Rodríguez (49e minute).

TIGRES : Aucun

ARBITRE : Jorge Antonio Pérez

Nº. 1 : Alberto Morin Méndez

Nº. 2 : André Hernández Delgado

Quatrième arbitre : Erick Yair Miranda