Les Tigres vont chercher la dernière place qualificative

MÉXICO (MEXIQUE), Samedi 7 mai 2016.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont fait preuve de tranchant, mais ont aussi su attendre leurs rivaux du jour et sont devenus samedi, à Mexico, la huitième équipe à se qualifier pour les Play-offs, grâce à leur victoire 3-0 sur Cruz Azul.

André-Pierre Gignac, auteur de deux des trois buts de son équipe, s’est aussi virtuellement proclamé meilleur marqueur de la saison, grâce à 13 concrétisations, quatre de plus que son poursuivant le plus proche.

Le match débutait à un rythme assez pausé, voire poussif, et avec une équipe locale cherchant à faire preuve de plus d’ordre que les Tigres, qui savaient toutefois se montrer patients et assurer le contrôle de la balle.

En l’absence de Jürgen Damm, l’entraineur des félins Ricardo Ferretti avait choisi de titulariser Damián Álvarez, qui entre en général en cours de match pour se charger du travail défensif, mais générait cette fois-ci des options intéressantes du côté gauche.

Javier Aquino, qui avait pour sa part accédé à la Première Division grâce à Cruz Azul, réalisait un match de qualité sur l’aile droite.

Quant à Gignac et Rafael Sobis, ils se trouvaient de plus en plus facilement, une complicité illustrée à la perfection à la 14ème minute quand, sur un ballon que lui avait cédé le Français, le Brésilien trouvait l’espace suffisant pour décocher un tir croisé qui frôlait le poteau droit de Mexico et permettait aux Universitaires d’ouvrir le score.

Le but était salué par les clameurs des quelque 2.000 « Incomparable » fans des félins qui avaient fait le déplacement de Monterrey à Mexico et voyaient peu à peu se matérialiser l’illusion de se qualifier à la Phase finale.

Loin de chercher à préserver le score et à résister aux attaques, les Tigres continuaient à contrôler la balle et à récupérer depuis le milieu de terrain, où Guido Pizarro résistait solidement aux attaques des joueurs vêtus de bleu ciel.

Un peu plus tard, à la 24ème minute, Gignac s’ouvrait l’espace nécessaire pour marquer un superbe but à distance. Les Tigres menaient 2-0 et le Français voyait son compteur personnel passer à 12 buts lors de ce Tournoi de Clôture 2016.

Trois minutes après, Israel Jiménez commettait sur Ariel Rojas une faute sanctionnée par un penalty. Christián Jiménez se chargeait de tirer, mais voyait sa frappe s’écraser sur le montant Tigre, et sa reprise, d’ailleurs effectuée en position de hors-jeu, était bloquée par Nahuel Guzmán.

Les Tigres avaient un ascendant mental sur leurs rivaux, et Gignac tentait une nouvelle fois d’en profiter : à la 32ème minute, il avait le troisième but au bout du pied, mais ses tentatives étaient bloquées à plusieurs reprises par la défense adverse.

Mexico tentait de réagir en acheminant de longs ballons par les ailes, mais Hugo Ayala se portait à la hauteur du péril et déjouait deux actions dangereuses pour Guzmán.

La deuxième période débutait par le remplacement de Jesús Dueñas par Manuel Viniegra, afin de renforcer la récupération au milieu du terrain et en défense.

Pour sa part, Cruz Azul faisait entrer Joffre Guerrón, une vieille connaissance des Tigres, à la place de Jiménez et substituait Francisco « Maza » Rodriguez par Fabio Santos. Le match commençait à être aussi disputé sur le banc que sur la pelouse.

Les joueurs de Mexico commençaient eux aussi à profiter d’une plus grande possession de balle et Santos s’avérait très dangereux sur l’aile gauche, où la défense féline devait s’employer à fond.

Cruz Azul prenait l’ascendant sur des Tigres qui décidaient de se retrancher en position défensive, mais à la 61ème minute, Joao Rojas était expulsé pour un coup porté à Guzmán en l’absence de tout ballon.

Malgré leur infériorité numérique, la formation locale continuait à tenter de générer des actions décisives dans la surface de réparation des Tigres.

Pour sa part, Álvarez essayait de déborder par la gauche sans parvenir à centrer à la 63ème minute, et, deux minutes après, Gignac décochait une frappe qui passait au large du poteau gauche adverse.

Mais à la 75ème minute, Lucas Zelarayán, qui avait remplacé Aquino, centrait pour Gignac, dont le tir terminait au fond des filets. Avec ce score de 3-0, la qualification des félins était acquise.

Á la 82ème minute, Santos recevait une passe au bord de la surface, mais son tir passait au-dessus de la barre transversale de Guzmán, à un moment où les travées du Stade Azul commençaient à se vider.

Dans les toutes dernières minutes, Cruz Azul ne baissait pas les bras, mais les Tigres se contentaient d’assurer le contrôle du ballon et de protéger leur avance.

Au coup de sifflet final, supporters et joueurs de Monterrey fêtaient la victoire, mais savaient que le plus dur reste à faire dans ce tournoi de Clôture 2016.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

CRUZ AZUL : José Corona; Francisco Rodríguez (Fabio Santos à la 46ème minute), Julio Domínguez, Víctor Vázquez (Vicente Vuoso à la 63ème minute), Christian Jiménez (Joffre Guerrón à la 46ème minute), Joao Rojas, Aldo Ramírez, Ariel Rojas, Rafael Baca, Jorge Benítez et Omar Mendoza.

TIGRES : Nahuel Guzmán; Israel Jiménez (José Fco. Torres à la 81ème minute), Juninho, Hugo Ayala, Jorge Torres Nilo; Jesús Dueñas (Manuel Viniegra à la 46ème minute), Guido Pizarro, Javier Aquino (Lucas Zelarayán à la 74ème minute), Damián Álvarez, Rafael Sobis et André-Pierre Gignac.