Match nul 3-3 pour les Tigres avant la grande finale

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 20 avril 2019. – Les cadres ayant été laissés au repos en prévision du match aller de la finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF mardi soir, c’est une équipe alternative des Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) qui a réussi à refaire son retard pour arracher le match nul sur sa propre pelouse face aux Monarques de Morelia samedi soir.

Après que l’entraîneur Félin Ricardo « Tuca » Ferretti ait opté pour laisser la majorité de son effectif titulaire au repos pour ce match de Liga MX, l’équipe habituelle n’était représentée que par trois éléments en général alignés au coup d’envoi : le gardien argentin Nahuel Guzmán, Luis Rodríguez et André-Pierre Gignac, de retour de blessure.

 

PREMIÈRE MI-TEMPS

Ricardo « Tuca » Ferretti surprenait tout son monde en décidant de faire appel à une équipe alternative à son effectif habituel. Cette décision se ressentait en début de match, moment où les Félins éprouvaient quelques difficultés en matière de déploiement offensif et de récupération de balle.

 

Mais c’était bel et bien l’équipe locale qui se montrait le première dangereuse : dès la 6e minute Luis Rodríguez voyait un de ses tirs s’écraser sur la défense adverse. Quelques minutes plus tard, à la 11e, Lucas Zelarayán cédait à Jürgen Damm sur une petite passe, mais celui-ci n’arrivait pas à temps pour reprendre.

Deux minutes plus tard, le même « Chinois » Zelarayán contrôlait de la poitrine et reprenait, mais le ballon se contentait de survoler la barre transversale de Luis Malagón, le gardien de Morelia. Il semblait alors que le premier but Félin n’était qu’une question de temps.

Mais les hésitations des Universitaires en défense finissaient par leur coûter cher : à la 19e minute, Miguel Sansores entrait puissamment dans la surface de Nahuel Guzmán et marquait. L’utilisation de l’arbitrage vidéo était nécessaire mais confirmait la validité d’un premier but de Morelia synonyme de complications pour les Tigres face devant leur public.

Monterrey réagissait trois minutes plus tard, mais la reprise de la tête d’André-Pierre Gignac terminait dans les gants de Malagón.

Le Français tentait de nouveau sa chance à la 28e minute, sur une reprise dans la surface rivale. Mais le gardien de Morelia intervenait bien et captait une fois de plus le ballon.

Les Monarques s’avéraient plus chanceux que talentueux au cours de cette première période et, à la 34e minutes, Sansores recevait un long ballon qu’il parvenait à reprendre avec succès face à la sortie de Guzmán, offrant aux siens un second but qui transformait la soirée en un cauchemar pour les Tigres.

 

Deux minutes plus tard, les Félins avaient une balle de 2-1 sur une frappe d’Eduardo Tercero qui heurtait le poteau, puis une reprise de Gignac qui avait suivi. Mais Malagón déviait d’une main et sur sa propre ligne.

Et à la 38e minute, Luis « Chaka » Rodríguez profitait d’une petite reprise de Gignac pour tirer, mais sa frappe s’écrasait sur la défense adverse.

 

SECONDE PÉRIODE

Les Félins revenaient des vestiaires apparemment déterminés à conserver le ballon et à mieux s’organiser dans leurs déploiements en attaque.

À la 48e minute, « Chaka » Rodríguez centrait à l’intention de Gignac et de Zelarayán, mais aucun des deux joueurs ne parvenait à atteindre le ballon. Cinq minutes plus tard, le « Chinois » Zelarayán voyait un de ses tirs s’écraser une nouvelle fois sur le défense de Morelia.

Gignac tentait de mener une action individuelle à la 58e minute, mais son tir, trop faible, terminait dans les gants du gardien de Morelia.

À la 63e minute, Zelarayán voyait un de ses tirs passer au-dessus de la transversale de Malagón, mais, lors de la minute de jeu suivante, Damm s’échappait sur l’aile gauche et centrait en retrait pour Zelarayán, qui ne manquait pas l‘occasion de réduire la marque et de faire renaître l’espoir dans les travées du Stade Universitaire.

Cependant, à peine une minute et 15 secondes plus tard, Edison Flores refroidissait l’enthousiasme local en reprenant un centre au premier poteau pour vaincre Guzmán et redonner deux buts d’avance aux Monarques à 25 minutes de la fin de la rencontre.

Et les Tigres échappaient de peu au quatrième but de Morelia quand Aldo Rocha, qui avait essayé de surprendre Guzmán, voyait son tir s’écraser sur la barre transversale des Tigres.

Mais ce sont finalement les Monarques qui étaient les plus surpris : à la 78e minute, Gignac recevait dans la surface rivale et passait en retrait à Zelarayán, dont le tir puissant du pied gauche laissait le gardien adverse impuissant et ramenait les Tigres à 3-2.

Et « Tuca » Ferretti se chargeait de renforcer encore un peu le suspense en faisant entrer, à une dizaine de minutes du coup de sifflet final, Jesús Dueñas et Eduardo Vargas à la place de Jair Díaz e Israel Jiménez afin de partir à l’assaut du but adverse.

L’objectif offensif était atteint dès la minute de jeu suivante : Zelarayán cédait du talon à Vargas, qui se retrouvait seul face au gardien et permettait aux Tigres d’égaliser, après confirmation grâce à l’arbitrage vidéo.

Et alors que l’on jouait les arrêts de jeu, Damm avait l’occasion de donner un avantage définitif aux siens quand il partait à la recherche d’un long ballon dans la surface de Morelia. Mais Malagón s’interposait.

 

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES :  1 Nahuel Guzmán ; 2 Israel Jiménez (29 Jesús Dueñas à la 81e minute), 6 Jorge Torres Nilo, 8 Lucas Zelarayán, 10 André-Pierre Gignac, 14 Juan Purata, 16 Damián Torres, 23 Jair Díaz (9 Eduardo Vargas à la 81e), 25 Jürgen Damm, 28 Luis Rodríguez et 36 Eduardo Tercero (291 José García à la 46e)

Entraîneur : Ricardo Ferretti

MORELIA : 35 Luis Malagón ; 2 Efraín Velarde, 6 Sebastián Vegas, 8 Mario Osuna, 14 Edison Flores (25 Roberto Meráz à la 87e minute), 15 Cándido Ramírez (286 Andrés Catalán à la 75e), 20 Rodrigo Millar, 22 Alberto Acosta, (31 Gastón Lezcano à la 70e) 24 Gabriel Achilier, 26 Aldo Rocha et 27 Miguel Sansores

Entraîneur : Javier Torrente

 

BUTS

0-1 (19e minute) Miguel Sansores entre en force dans la surface de réparation des Tigres et marque d’un tir rasant le poteau droit de Nahuel Guzmán.

0-2 (34e) Miguel Sansores reprend face à la sortie de Nahuel Guzmán et donne deux buts d’avance aux Monarques.

1-2 (63e) Jürgen Damm entre depuis l’aile gauche et centre en retrait pour Lucas Zelarayán qui réduit l’avance de Morelia.

1-3 (65e) Edison Flores conclut au premier poteau et redonne deux buts d’avance à Morelia.

2-3 (78’) André-Pierre Gignac cède à l’intention de Lucas Zelarayán, qui frappe solidement du pied droit et marque.

3-3 (82e) Lucas Zelarayán passe du talon à Eduardo Vargas, qui fusille le gardien des Monarques.

 

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Jair Díaz (24e minute) et Jesús Dueñas (85e)

MORELIA : Gabriel Achilier (93e minute)

 

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

 

ARBITRE : Oscar Mejía

Juge de touche nº1 : José Alfredo López

Juge de touche nº2 : Jimmy Acosta

Quatrième arbitre : Sergio Ruvalcaba