Non contents d'être en finale, les Tigres veulent la gagner

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mercredi 6 avril 2016.- Non contents d’être parvenus en finale de la Ligue des Champions de la Concacaf, les Tigres veulent maintenant la remporter, car ils rêvent de pouvoir représenter le Mexique au Mondial des Clubs, a indiqué le défenseur des félins Jorge Torres Nilo.

« C’est une bénédiction pour nous d’accéder à une autre finale. Nous sentons une grande émotion, mais aussi beaucoup de responsabilité. Mais le plus important, au delà de parvenir de nouveau en finale, est de la remporter, et c’est ce que nous voulons réussir cette fois-ci.

« Pour nous, il s’agit d’une excellente occasion de triompher dans ce tournoi et d’offrir le trophée au club. Nous rêvons de participer à un Mondial des Clubs et nous savons que nous aurons pour rivale une équipe de l’América qui traverse une bonne passe. Nous savons que ce sera difficile, mais nous avons une grande confiance dans le travail et l’humilité de chacun de nos coéquipiers, et je crois sans aucun doute que, si nous mettons ceux-ci au service de l’équipe, tout se passera bien », a ajouté l’arrière, surnommé « Pechu ».

Toutefois, Torres Nilo garde les pieds sur terre et reconnaît que la possibilité de remporter un nouveau tournoi ne doit pas occulter le besoin de démontrer la valeur de l’équipe en championnat, où le temps restant pour assurer la qualification diminue. Ainsi, à ce jour, ce sont les Tuzos de Pachuca, et la nécessité de ramener des points du Stade Hidalgo, à l’occasion de la 13ème journée de Liga MX, qui occupent les esprits des joueurs

« En championnat, nous avons un match très important ce week-end et la classification dépend de nous. Nous savons que nous devons aussi nous améliorer en Ligue et que nous affrontons une bonne équipe, qui vit une période faste et compte de bons joueurs, et nous allons faire tout ce que nous pouvons pour mieux jouer », a commenté « Pechu »

Interrogé sur les principaux aspects du match retour de demi-finale de la Ligue des Champions de la Concacaf contre Querétaro qu’il retiendrait, Torres Nilo a mentionné sans hésiter que les Tigres n’avaient à aucun moment baissé les bras après l’expulsion de Jesús Dueñas, alors qu’ils étaient contraints de jouer à 10 durant près de 20 minutes.

« (Je soulignerais) la persévérance et l’engagement : nous avons joué avec un joueur de moins pendant 20 minutes et l’équipe n’a pas cessé d’avancer, n’a pas cessé d’insister sur ce que nous avions développé et, finalement, cette foi dont nous avons fait preuve s’est vue récompensée par les buts. C’est ce que je distinguerais avant tout.

« Nous sommes véritablement une équipe qui cherche à travailler le plus possible, qui ne se prend pas pour l’une des meilleures, ni l’une des pires. Il nous reste beaucoup à faire, et c’est grâce à cette humilité que nous inculque ‘Tuca’ à chaque entrainement que nous obtenons des résultats ; il reste des choses à améliorer, mais nous sommes là où nous voulons être », a conclu « Pechu ».