Obligés de gagner.- Jürgen Damm

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Jeudi 24 janvier 2019.- Jürgen Damm n’a pas mâché ses mots en affirmant ce jeudi que les Tigres avaient l’obligation de gagner aussi bien sur leur terrain qu’à l’extérieur, motif pour lequel le match de dimanche, sur la pelouse de Toluca, au centre du Mexique, est de grande importance :

« C’est extrêmement important d’aller chercher les trois points à Toluca ; notre équipe a l’obligation de gagner à domicile et à l’extérieur. On sait que c’est compliqué, l’horaire est compliqué, la chaleur, la pelouse, contre une équipe qui s’est renforcée, ça va être très difficile, mais on y va avec la consigne de faire un très bon match et de ramener une victoire », a indiqué le milieu de terrain des Tigres.

L’altitude de Toluca pourrait être un facteur adverse ?

« Ça pourrait être le cas, mais on se sent bien physiquement, tous les jours on fait un travail intense de renforcement ; ce n’est pas quelque chose qu’on pourrait utiliser comme prétexte ».

À propos de l’arrivée de Carlos Salcedo…

« C’est quelqu’un qui évolue au sein de l’équipe nationale du Mexique, quelqu’un qui arrive avec l’intention d’être un leader, un joueur avec un long parcours. Ici, personne n’est automatiquement titulaire. On sait qu’il est dans les meilleures dispositions, il apporte avec lui une bonne expérience et c’est excellent pour nous. Nous, on va se charger de l’accueillir dans notre groupe, il connaît déjà la majorité d’entre nous et tous les autres sont des types extraordinaires. On forme une vraie famille ».

La défense des Tigres avait besoin d’un leader ?

« Elle est composée de joueurs avec beaucoup de métier, à commencer par Guido [Pizarro] lui-même, mais c’est toujours une chose positive qu’arrivent des joueurs comme Salcedo, parce qu’un Tournoi, c’est fait de choses impondérables, alors c’est toujours important d’avoir des joueurs de ce niveau-là »

Une forte concurrence…

« C’est une chose importante pour que le joueur ne se relâche pas, les entraînements sont super intenses, à n’importe quelle erreur de quelqu’un, il y a quelqu’un d’autre pour prendre sa place, sans cesser pour autant d’être une famille ».

Sur le fait que les adversaires aient pris la mesure de Gignac…

« Les équipes contre lesquelles on joue ont de grands joueurs, mettre la priorité ou se concentrer sur un joueur en particulier, ce n’est pas comme ça que les choses se passent ; chacun apporte sa contribution, peut-être qu’on a manqué trop d’occasions, mais on veut vraiment élever notre niveau ».

À propos d’une possible visite de Gerardo Martino, nouveau directeur technique de l’équipe nationale du Mexique…

« Il allait se rendre aux entraînements des équipes, c’est tout ce que je sais, se présenter, discuter. J’ai fait partie du denier processus de sélection, ça va être important de savoir ce qu’il pense et que nous, nous démontrions sur le terrain qu’on veut participer à ça, faire parler de  nous ».