On est sur le bon chemin.- Miguel Ángel Garza

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mercredi 13 février 2019.- Même si les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) n’ont pas encore atteint leur pleine capacité en termes de football, ils sont sans aucun doute sur le chemin que leurs dirigeants aspirent à suivre, selon Miguel Ángel Garza, président du club Universitaire.

Interviewé par les dizaines de médias réunis pour la traditionnelle photographie officielle de l’équipe, Garza a indiqué que les rumeurs selon lesquelles le Félin Eduardo Vargas serait sur le point de migrer dans un club de MLS, la ligue professionnelle de football des États-Unis et du Canada, n’avaient donné lieu à aucun contact officiel :

« L’équipe va sur le chemin que notre club aimerait suivre, je ne crois pas qu’on soit à 100% sportivement, mais on travaille dur et j’espère que, lors des prochains matches et du début des rencontres de Concachampions de la Concacaf, l’équipe parviendra à 80 ou 90% de ses capacités potentielles.

« On voudrait évidemment démarrer la Liga et la Concachampions à notre capacité maximale, mais c’est un processus, et le plus important, c’est de terminer le mieux possible ces tournois, en espérant que l’équipe soit à 100% au moment des finales ».

En ce qui concerne les rumeurs ayant trait à Eduardo Vargas…

« J’ai appris ça en lisant les journaux d’hier, et ce sont des rumeurs qui circulent non seulement en ce qui concerne Vargas, mais aussi d’autres joueurs. Officiellement, nous n’avons rien reçu.

« Et si tel était le cas, je vous ai dit la dernière fois qu’on s’est vus qu’une fois passé le 31 janvier, on serait plus tranquilles en matière de recrutement, que ce soit pour les arrivées ou pour les départs au club et on voit que la période de recrutement n’est pas terminée dans certains pays, alors c’est quelque chose qu’on va entendre jusqu’à ce que ces pays terminent leur période de recrutement ».

Positif que les Tigres suscitent l’intérêt…

« Nous, on est très satisfaits que les joueurs des Tigres suscitent de l’intérêt, ça signifie qu’ils ont une certaine valeur sur les marchés internationaux. Mais, tant que rien ne sera officiel, on gardera Vargas, parce qu’on est très satisfaits de lui et qu’il a tout à fait à sa place dans l’équipe ».

Vous seriez prêts à le laisser partir pour 10 millions de dollars ?

« D’abord, il faut que ce soit une chose officielle et, après, on parlera d’argent. Ceci dit, le club ne parle ni de temps, ni d’argent. Il faut avant tout que ce soit quelque chose de positif pour le joueur, pour le club et pour l’autre équipe. Si on est tous d’accord, on discute. On ne va pas faire quelque chose qui affecte le club au niveau sportif, il faut que ce soit une négociation favorable ».

Seulement des rumeurs…

« Il n’y a rien de solide, seulement des rumeurs dans les médias, et je sais qu’il y a des agents qui étudient cette possibilité autour de Vargas, mais c’est déjà arrivé avec Valencia, Zelarayán ou Julián Quiñones, on a vécu ce type de situation »

On peut dire que ce n’est qu’une demande de renseignements ?

« Exactement (il y a des demandes d’information, mais aucune offre formelle)

 Si c’était le cas, vous seriez prêt à négocier ?

« On n’est fermés à rien, parce que ça signifierait fermer la porte à une possibilité de permettre que nos joueurs évoluent au niveau international et, s’il s’agit de quelque chose de positif pour le joueur lui-même et pour l’équipe des Tigres, on s’assiéra et on en parlera ».