On ne baissera pas d’intensité.- Ricardo « Tuca » Ferretti

SAN NICOLAS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Lundi 25 mars 2019.- Les Tigres ne doivent pas baisser d’intensité et pécher par excès de confiance face aux Aigles de l’América le week-end prochain, ni d’ici à la fin du Tournoi de Clôture 2019 de la Liga MX, a affirmé ce lundi leur entraîneur Ricardo « Tuca » Ferretti en conférence de presse :

« Nous, on va jouer le prochain match, et tous ceux qui nous restent, avec la même intensité. Pas de raison de changer quoi que ce soit, on va continuer à penser de la même manière, sans excès de confiance, sans nous relâcher, en continuant à penser comme on l’a fait jusqu’à maintenant », a indiqué Ferretti.

En ce qui concerne la prochaine affiche des Félins, un match contre l’América au Stade Aztèque de Mexico, l’entraîneur a insisté sur le fait que, s’agissant du champion sortant du football mexicain, il fallait le respecter :

« C’est le champion actuel et, du fait de ce que représente ce club, j’anticipe toujours un match difficile. En plus, en tant que champions sortants, ils vont vouloir triompher, comme nous, pour s’approcher le plus possible de la qualification en phase finale ».

Aucune raison de modifier la manière de jouer…

« Je n’ai jamais pensé que je devais jouer de telle ou telle manière contre l’América et de telle ou telle autre contre une autre équipe dont vous ne parlez peut-être pas autant. Quel que soit l’adversaire, on fait toujours preuve du même respect, on reconnaît la qualité de l’équipe qu’on va affronter et on le fait sans trembler. Il ne faut sous-estimer ni surestimer personne.

« Tout le reste, ce sont des choses que vous, les journalistes, ajoutez. En ce qui nous concerne, que ce soit l’América, Cruz Azul, Puebla, Tijuana ou León, c’est la même chose. Le seul affrontement qui ait un goût un peu différent, c’est celui qui nous oppose aux Rayados [l’autre formation de Monterrey] ».

Comment calmer l’impatience de jouer d’un André-Pierre Gignac ?

« En lui disant qu’il est blessé et point final, en l’envoyant chez le kiné et en lui disant qu’il arrête d’insister. Il n’est pas en état, il n’est pas en état, c’est tout. Le jour où il le sera, il commencera à s’entraîner, à récupérer physiquement. Après, il faudra qu’il revienne à niveau tactiquement, en jouant, pour sentir qu’il n’a pas trop perdu quand il sera de retour. Que ce soit André-Pierre ou Damián Torres, c’est la même chose. Il faut qu’il récupère ».