Première victoire à domicile des Tigres

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Samedi 2 février 2019.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) continuent à aller de l’avant dans le cadre du Tournoi de Clôture 2019 et ont battu ce samedi soir l’équipe de Santos de Torreón (nord-est du pays) sur le score de 2-1, ce qui leur permet de totaliser 10 points et de se maintenir aux avant-postes du classement général de la Liga MX.

Ce sont Enner Valencia en première mi-temps, puis André-Pierre Gignac lors des 45 minutes complémentaires, qui se sont chargés de marquer les buts permettant aux Félins de signer leur première victoire de la saison à domicile, un match qui a aussi marqué les débuts de Francisco Venegas au sein de l’effectif dirigé par Ricardo « Tuca » Ferretti.

PREMIÈRE MI-TEMPS

Les Tigres connaissaient un début de match quelque peu laborieux face à une formation de Torreón qui établissait clairement qu’elle n’avait pas l’intention de s’en laisser compter.

À la 8e minute de jeu, André-Pierre Gignac s’échappait seul et son ballon terminait dans les gants de Jonathan Orozco. Pour sa part, le gardien Universitaire Nahuel Guzmán sauvait par deux fois la mise aux siens : la première en déviant un ballon adverse en corner, puis en bloquant d’extrême justesse une frappe puissante de Santos.

Un peu plus tard, à la 13e minute, un tir de Javier Aquino dans la surface de réparation de Santos passait à côté du but adverse et, lors de la minute de jeu suivante, sur corner, Enner Valencia profitait d’une confusion de la défense adverse et reprenait la balle pour fusiller Orozco et donner l’avantage aux sien devant un Stade Universitaire en liesse.

Cinq minutes après, c’était au tour de Luis Quiñones d’avoir une occasion : il pénétrait dans la surface rivale et frappait, mais son tir ne posait aucun problème à Orozco.

Marcelo Correa répliquait pour le compte des « Santistes » à la 25e minute, mais Guzmán fermait l’angle, condamnant tout tir à l’échec. Lors de la minute suivante, José Abella voyait son tir dans l’axe sortir dévié du terrain.

Gignac avait une occasion en or de doubler la marque à la 29e minute sur une superbe action où Orozco était lobé, mais le ballon du Français trouvait la transversale et Santos évitait le pire.

Le Français gâchait inexplicablement une autre superbe opportunité à la 35e minute, sur un contrôle de balle qui le mettait en excellente position dans l’axe, mais son tir passait au-dessus du but d’Orozco.

 

Et alors que les Tigres semblaient se diriger vers un avantage au repos, Julio Furch faisait parler de lui sur un tir à mi-distance qui lobait le gardien Universitaire et remettait les équipes à égalité 1-1 après 45 minutes de jeu.

SECONDE PÉRIODE

Au retour des vestiaires, ce sont les Tigres qui étaient contraints d’aller de l’avant, ce que faisait Valencia dès la 46e minute de jeu, sur un tir dévié en corner. Deux minutes plus tard, Luis Quiñones surgissait sur l’aile droite et centrait à destination de Gignac qui, cette fois, ne manquait pas l’occasion de reprendre de la tête pour marquer.

Le contrôle de la balle et les envies offensives des Félins sur chaque action étaient ainsi récompensés par ce nouvel avantage au tableau d’affichage.

À la 59e minute, Quiñones s’échappait une nouvelle fois, mais son tir passait à côté ; deux minutes après, c’est Gignac qui tentait sa chance sur une frappe bloquée par Orozco et reprise par Valencia, dont le tir était une nouvelle fois contré.

Les Tigres se montraient de plus en plus pressants et les choses prenaient un tour encore plus favorable pour eux à la 66e minute, quand le Brésilien de Santos Matheus Dória était expulsé pour une faute grave commise sur Quiñones.

Ce mouvement inattendu permettait aux Félins d’évoluer avec une plus grande tranquillité et de contrôler plus aisément le ballon dans les secteurs de jeu.

« Tuca » Ferretti procédait alors à ses premiers changements de la soirée : Aquino cédait sa place à Jesús Dueñas et Valencia la sienne à Eduardo Vargas, qui menait à la 80e minute de jeu une action se soldant par un tir repoussé par le montant gauche des cages d’Orozco.

Un peu plus tard, c’est Gignac qui sortirait au profit de Julian Quiñones, qui chercherait à profiter de tous les ballons passant sur son axe.

De fait, à la 89e minute, le joueur colombien s’échappait sur l’aile droite et centrait, mais voyait son ballon repoussé en corner par la défense. Les Tigres conservaient le ballon, mais commençaient à manquer de profondeur.

Dueñas n’en tentait pas moins sa chance d’une frappe puissante à la 91e minute qu’Orozco avait le plus grand mal du monde à écarter en corner.

Et ce même Dueñas avait une nouvelle occasion à la 93e minute, quand il pénétrait dans la surface accompagné d’un défenseur et parvenait cependant à tirer. Mais Orozco déviait une dernière fois en corner.

COMPOSITION DES ÉQUIPES

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 10 André-Pierre Gignac (33 Julián Quiñones à la 84e minute), 13 Enner Valencia (9 Eduardo Vargas à la 78e), 15 Francisco Venegas, 19 Guido Pizarro, 20 Javier Aquino (29 Jesús Dueñas à la 75e), 21 Francisco Meza, 26 Luis Quiñones et 28 Luis Rodríguez

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

SANTOS : 1 Jonathan Orozco ; 2 José Abella, 4 Jesús Angulo, 5 Hugo Nervo, 7 Bryan Garnica (18 Eduar Preciado à la 63e minute), 9 Julio Furch, 10 Diego Valdés, 15 Brian Lozano (20 Hugo Rodríguez à la 70e), 21 Matheus Dória, 23 José Vázquez et 24 Marcelo Correa (11 Marlos Moreno à la 77e)

Entraîneur : Salvador Reyes Jr.

BUTS INSCRITS

1-0 (14e minute) But d’Enner Valencia qui reprend dans la surface de Santos un corner des Tigres qui s’emparent de l’avantage.

1-1 (43e) Égalisation de Julio Furch sur un tir à mi-distance qui lobe Nahuel Guzmán.

2-1 (48’) Luis Quiñones centre depuis le secteur droit et André-Pierre Gignac reprend de la tête pour donner l’avantage aux Félins.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Francisco Venegas (30e minute)

SANTOS : José Abella (15e)

JOUEURS EXPULSÉS

TIGRES : Aucun

SANTOS : Matheus Dória (66e minute)

ARBITRE : Erick Yair Miranda

Juge de touche nº1 : Pablo Hernández

Juge de touche nº2 : José de Jesús Baños

Quatrième arbitre : Oscar Mejía