Rafael Durán n’en a pas dormi

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mardi 23 octobre 2018.- Rafael Durán n’a pas pris le temps de trouver le sommeil et a passé la nuit postérieure à son premier but en Première Division mexicaine, contre les Pumas de l’Université Nationale Autonome de Mexico (UNAM), à revoir les vidéos de son action.

C’est en ces termes que Durán relate les heures qui ont suivi le moment inoubliable où le jeune joueur, qui disputait son premier match en tant que titulaire en Liga MX sous les couleurs des Tigres, a trouvé le chemin des filets adverses après seulement 32 minutes sur le terrain :

« Ce n’est pas vraiment que je ne pouvais pas dormir, mais plutôt que je ne le voulais pas, parce que j’ai regardé des dizaines de fois le but », a raconté le footballeur issu du Centre de Formation des Universitaires, qui avait été couronné meilleur buteur dans la catégorie des moins de 20 ans pendant le Tournoi de Clôture 2018.

« Je suis très heureux. On sait tous combien il est important de profiter des occasions que nous donne l’entraîneur, et j’ai eu la chance d’être titulaire et de pouvoir marquer un but pour mon équipe le même jour. On est mentalement habitués à ça, au fait qu’on doit tirer le plus grand profit possible des quelques minutes dont on dispose et que les choses se passent comme ça », a indiqué le jeune joueur en conférence de presse ce mardi.

Comment te sens-tu depuis dimanche ?

« Je suis déjà concentré sur le match de samedi, sur la manière de ne pas seulement faire match nul, mais de gagner trois points ici et de marquer sur notre terrain ».

Durán a écarté toute préoccupation relative au fait que les Tigres n’aient toujours pas satisfait à la règle 20/11 (qui stipule que la moitié des minutes disputées par les équipes durant la saison doivent l’être par des joueurs de moins de 20 ans et 11 mois) en ajoutant que les joueurs correspondant à cette catégorie d’âge au sein des Félins sont de grande qualité :

« Non, aucune inquiétude, on connaît la qualité de notre équipe. Il faut faire attention à quelques détails qui nous ont fait défaut, il reste quatre matches à jouer en saison régulière, il faut qu’on remédie aux erreurs qu’on a faites et qu’on termine le mieux possible parce qu’on continue à avoir notre destin entre nos mains en ce qui concerne la qualification et on va s’assurer de l’obtenir ».

Qu’en est-il de la concurrence entre les plus jeunes et le reste de l’effectif ?

« On travaille tous dans le même but, tout le monde est en compétition avec tout le monde. On est conscients du fait que ce sont des joueurs de grand talent, mais nous aussi, on veut jouer, être pris en compte, faire parler de nous, et on est toujours prêts à le prouver quand l’entraîneur a besoin de nous ».