Soirée française et victoire 3-1 des Tigres

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), samedi 10 août 2019.- Au bout d’une soirée apparemment taillée sur mesure pour le Français André-Pierre Gignac, auteur d’un « coup du chapeau », les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) ont battu les Éclairs de Necaxa sur le score de 3 buts à 1 et demeurent invaincus à domicile.

Gignac, auquel les dirigeants et le public des Félins avaient rendu hommage après être devenu le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe avec 105 réalisations la semaine dernière, a pris le match de ce samedi à son compte et a marqué à trois nouvelles reprises, assurant ainsi la troisième victoire de son équipe depuis le début du Tournoi d’Ouverture 2019.

PREMIERE MI-TEMPS

La partie débutait sur des chapeaux de roue pour les Tigres : dès la 4e minute de jeu, Luis Quiñones récupérait un ballon repoussé par la défense du côté gauche et centrait au premier poteau, où André-Pierre Gignac reprenait de la tête et marquait le premier but en faveur de l’équipe locale.

L’allégresse qui régnait alors dans les travées du Stade Universitaire constituait une suite de l’hommage reçu avant le match de ce samedi par le Français, qui venait de marquer son 106e but sous les couleurs or et bleu.

À peu près cinq minutes plus tard, Gignac décochait un tir en direction du but adverse mais voyait sa frappe imprécise passer à droite du poteau. Peu après, l’Équatorien Enner Valencia tentait la même action et obtenait le même résultat.

Et la soirée faste de Gignac ne faisait que commencer puisqu’à la 17e minute, le Français inscrivait son deuxième but de la soirée, le 107e à son actif, sur une action individuelle dans la surface de réparation qui lui permettait de se ménager l’espace nécessaire pour décocher un tir puissant qui ne laissait aucune chance au gardien Hugo González.

Á peine cinq minutes après, l’avant français enchantait une nouvelle fois les tribunes du Stade Universitaire en profitant d’un ballon à sa mesure dans la surface pour frapper et raser le poteau gauche de l’équipe adverse avant de terminer au fond des filets. Les Tigres menaient 3-0 et se dirigeaient vers une victoire tranquille.

Cependant, l’excès de confiance des Félins commençait à leur porter préjudice et l’équipe baissait notablement de niveau, particulièrement en termes de déploiement offensif.

Alors que l’on jouait la 26e minute, Guido Pizarro se voyait obligé à surgir dans sa propre surface pour sauver le but de Nahuel Guzmán particulièrement menacé par les Éclairs à ce moment du match.

La prise de confiance des rivaux des Universitaires devenait de plus en plus évidente, notamment à la 42e minute de jeu, lorsque Ventura Alvarado reprenait un ballon dans la surface locale et permettait à Necaxa de revenir à 3-1 et de reprendre espoir.

SECONDE PERIODE

Au retour des vestiaires, l’équipe du centre-nord du Mexique, qui n’avait plus grand-chose à perdre, n’hésitait pas à se lancer à l’attaquer et à faire pression sur les Félins depuis leur propre surface de réparation. Ceci n’empêchait toutefois pas Valencia de reprendre de la tête à la 48e minute. Malheureusement son ballon passait juste au-dessus de la barre transversale de González.

Une minute plus tard, le Colombien Quiñones cédait de la tête à l’intention de Gignac, dont le tir, mal négocié, empêchait un nouveau but du Français.

Un peu après, afin de compenser la pression exercée par l’équipe rival, l’entraîneur local Ricardo « Tuca » Ferretti réalisait son premier changement de la soirée et faisait sortir Eduardo Vargas, assez peu en verve depuis le début de la rencontre, afin de donner sa chance à Jésus Dueñas et de renforcer un milieu de terrain Universitaire qui commençait à donner des signes de faiblesse.

À la 69e minute de jeu, Valencia et Gignac s’associaient pour réaliser une action dans la surface de réparation, mais ne parvenaient pas à leurs fins et les choses en restaient là.

À peine 49 secondes après, Quiñones se trouvait lui aussi en bonne position pour marquer un nouveau but sur la gauche, mais son ballon était dévié de justesse par un arrière.

À partir de ce moment, le jeu se limitait à une série d’allers et de venues principalement orchestrée par Necaxa, qui tentait de marquer un second but pouvant légitimer ses aspirations de revenir au tableau d’affichage. Pour leur part, les Tigres tentaient de partir à l’attaque à coup de petites passes, mais se heurtaient rapidement à la récupération de leurs adversaires.

C’est à ce moment du match, à la 88e minute, que Jürgen Damm faisait son entrée sur la pelouse en remplacement de Quiñones.

Et alors que les deux équipes disputaient les arrêts de jeu, Brian Mercado surgissait sur l’aile gauche et réussissait un centre que Guzmán parvenait à récupérer pour éviter que Necaxa ne revienne au tableau d’affichage.

               

COMPOSITION DES EQUIPES

TIGRES :  1 Nahuel Guzmán ; 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza, 6 Jorge Torres Nilo, 9 Eduardo Vargas (29 Jesús Dueñas à la 57e minute), 10 André-Pierre Gignac, 13 Enner Valencia, 19 Guido Pizarro, 23 Luis Quiñones (25 Jürgen Damm à la 88e), 27 Jair Díaz et 28 Luis Rodríguez.

ENTRAÎNEUR : Ricardo « Tuca » Ferretti

NECAXA : 1 Hugo González ; 5 Fernando Meza (11 Kevin Mercado à la 64e minute), 7 Daniel Álvarez (4 Alexis Peña à la 30e), 9 Mauro Quiroga (17 Juan Delgado à la 57e), 10 Maximiliano Salas, 16 Jairo González, 20 Jesús, Ángulo 22 Ricardo Chávez, 23 Claudio Baeza, 31 Ventura Alvarado et 188 José Plascencia.

ENTRAÎNEUR : Guillermo Vázquez

BUTS INSCRITS

1-0 (4e minute) Luis Quiñones centre depuis le secteur gauche, où André-Pierre Gignac reprend de la tête et marque.

2-0 (17e) André-Pierre Gignac se ménage l’espace suffisant aux abords de la surface de réparation pour décocher un tir puissant et offrir le deuxième but de la soirée aux siens.

3-0 (22e) André-Pierre Gignac reçoit le ballon dans la surface et le place à ras du poteau gauche pour inscrire le troisième but en faveur des Félins.

3-1 (42e) Ventura Alvarado reprendre la tête et réduit le score.

JOUEURS AVERTIS

TIGRES : Luis Quiñones (59e minute).

NECAXA : Claudio Baeza (26e minute), Alexis Peña (76e) et Maximiliano Salas (89e)

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Oscar Mejía

Juge de touche nº1 : Alberto Morín

Juge de touche nº2 : Karen Díaz

Quatrième arbitre : Mario Vargas