Superbe but et triomphe 1-0 des Tigres

GUADALAJARA (MEXIQUE), Samedi 24 novembre 2018.- Les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo León) se sont réveillés ce dimanche matin en quatrième place provisoire du Tournoi d’Ouverture 2018 de la Liga MX après avoir triomphé des Chivas de Guadalajara sur le score de 1-0 à l’issue d’un match qui permet à l’entraîneur Félin Ricardo « Tuca » Ferretti de détenir le record de 1082 matches dirigés en saison régulière et play-offs du championnat national mexicain.

C’est Luis Rodríguez, entré en remplacement en seconde mi-temps, qui a marqué un superbe but à la 92e minute pour sceller la huitième victoire de la saison des Tigres, qui comptent 29 points au total en cette dernière journée de phase régulière.

 

Bien qu’André-Pierre Gignac n’ait pas marqué à l’occasion de cette rencontre, ses 14 buts inscrits depuis le début du semestre lui permettant de pointer à la première place du classement national avec deux réalisations de plus que son poursuivant le plus proche. Il saura dans quelques heures, à l’issue de cette 16e Journée, s’il termine meilleur buteur du Mexique ce semestre.

 

PREMIÈRE MI-TEMPS

Les 45 premières minutes de jeu s’avéraient très équilibrées, même si les Tigres dominaient en matière de possession de balle et se chargeaient de faire circuler celle-ci dans tous les secteurs du terrain des Chivas.

Cependant, Guadalajara inquiétait Nahuel Guzmán dès la 10e minute de jeu, sur un tir d’Alan Cervantes qui passait à côté des cages du gardien argentin de Monterey, qui avait eu un début de match plutôt paisible.

À la 12e minute, André-Pierre Gignac centrait depuis le secteur droit à l’intention de Javier Aquino, mais le goal de Guadalajara Raúl Gudiño intervenait de manière opportune.

Quelques minutes plus tard, à la 19e, Gignac s’associait avec Eduardo Vargas et Rafael de Souza pour permettre à ce dernier de tirer à mi-distance. Mais sa frappe était captée par Gudiño.

 

À la 22e Vargas tirait depuis les abords de la surface des Chivas et voyait son ballon frapper la main de Carlos Salcido. C’est Gignac qui frappait le coup franc accordé à Monterrey, mais son ballon heurtait la barre transversale de Gudiño et l’occasion s’évanouissait.

La meilleure occasion de but à mettre à l’actif des Félins en cette première période avait lieu à la 25e minute, lorsqu’Aquino tirait à mi-distance. Le gardien local repoussait, Gignac reprenait du gauche mais son tir heurtait un défenseur et les choses en restaient là.

Trois minutes plus tard, Guzmán sauvait les siens d’une seule main en déviant une frappe puissante d’Orbelín Pineda qui prenait tout droit le chemin de sa lucarne droite.

Les Chivas faisaient preuve d’une détermination offensive croissante contre le but de Guzmán et, à la 37e minute, le Félin Jair Díaz devait dégager en urgence le ballon laissé à la dérive dans la surface des Tigres.

Et deux minutes plus tard, Nahuel était de nouveau déterminant sur deux occasions adverses, d’abord en repoussant un tir de Josecarlos van Rankin, puis sur la reprise immédiate de Jesús Godínez, à un moment du match où Guadalajara avait clairement pris l’ascendant sur les Universitaires.

 

SECONDE PÉRIODE

Les Félins revenaient des vestiaires plus déterminés et prenaient le contrôle du ballon sous l’impulsion d’Enner Valencia, qui avait remplacé Damián Torres, tandis que les Chivas se contentaient d’esquisser quelques attaques à coups de longs ballons en avant sur les ailes.

À la 53e minute, Isaác Brizuela expédiait pourtant un centre potentiellement dangereux qu’Hugo Ayala se chargeait de contrôler pour calmer le jeu.

Une minute après, Gignac ripostait pour le compte des Félins sur un tir à mi-distance que Gudiño repoussait. Valencia avait accouru pour tenter de reprendre, mais la défense locale écartait le danger.

Les Tigres commençaient à dominer les débats et, à la 59e minute de jeu, Varga s’échappait dans l’axe, pénétrait dans la surface de Guadalajara et décochait un tir que le gardien adverse contrôlait juste sur sa ligne.

À la 72e minute, c’était au tour d’Hugo Ayala de faire parler de lui : sur un corner, il s’élevait plus haut que tous les autres pour reprendre de la tête, mais Gudiño repoussait héroïquement le ballon pourtant frappé quasiment à bout portant.

 

« Tuca » prenait alors la décision audacieuse de faire sortir Israel Jiménez et Vargas pour les remplacer par Luis Rodríguez et Jürgen Damm, qui commencerait à faire souffrir un véritable martyre à l’équipe adverse sur l’aile droite.

Gignac tentait de nouveau sa chance à la 76e minute, sur un tir croisé qui passait de très peu à droite des buts des Chivas. Les Félins se montraient de nouveau très dangereux en cette fin de match.

Finalement, alors que l’on disputait les arrêts de jeu, Luis « Chaka » Rodríguez recevait un ballon qui avait déjà été touché une dizaine de fois, prenait le temps de le contrôler et expédiait de loin un tir puissant qui faisait mouche dans les filets de Gudiño. Les Tigres prenaient l’avantage et ramenaient à Monterrey leurs trois derniers points de la saison régulière.

 

COMPOSITION DES ÉQUIPES             

TIGRES : Nahuel Guzmán ; Israel Jiménez (Luis Rodríguez à la 69e minute), Francisco Meza, Hugo Ayala, Jair Díaz, Guido Pizarro, Rafael de Souza, Damián Torres (Enner Valencia à la 46e), Javier Aquino, Eduardo Vargas (Jürgen Damm à la 69e) et André-Pierre Gignac.

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

GUADALAJARA : Raúl Gudiño ; Josecarlos Van Rankin, Carlos Salcido, Hedgardo Marín, Miguel Ponce, Michel Pérez, Orbelín Pineda (Isaác Brizuela à la 41e minute), Alan Cervantes, Eduardo López (Ángel Zaldívar à la 65e) et Jesús Godínez (Alan Pulido à la 82e).

Entraîneur : José Cardozo

 

BUTS INSCRITS

0-1 (92e minute) Luis Rodríguez reçoit une longue balle et, d’un tir puissant, expédie le ballon au fonde des filets des Chivas.

 

JOUEURS AVERTIS

GUADALAJARA : Michel Pérez (27e minute)

TIGRES : Damián Torres (29e) et Israel Jiménez (67’)

 

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : César Ramos

Juge de touche nº1 : Pablo Hernández

Juge de touche nº 2 : Michel Morales

Quatrième arbitre : Adonai Escobedo