Tout est prêt. - Ricardo « Tuca » Ferretti

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE). – Tout est prêt, a indiqué ce mardi Ricardo « Tuca » Ferretti, entraineur des Tigres, à propos de l’affrontement de ses pupilles contre l’autre équipe de Monterrey, les Rayados, pour le compte du match retour de la finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF :

« On se sent bien, sereins et préparés pour le match de demain. Tout est prêt », a indiqué le stratège des Universitaires au cours de la conférence de presse où il a répondu aux questions des divers médias qui couvriront la finale continentale disputée ce mercredi soir 1er mai.

Une différence minimale, mais que les Tigres aimeraient avoir à leur avantage…

« Je crois que j’aurais aimé que cet avantage, ce soit nous qui l’ayons. J’aimerais avoir gagné et ça n’a pas été le cas, et maintenant on est obligés de gagner ce match-là. La situation n’est pas la même. Eux ont l’avantage de pouvoir se contenter d’un match nul, nous, on est obligés à gagner et c’est ce qu’on va chercher à faire ».

Un message aux supporters…

« On n’a pas de message particulier à transmettre, eux nous ont transmis dimanche [lors d’une séance publique d’entraînement de l’équipe], un message de soutien total et ils espèrent que, demain, on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour atteindre le but auquel on prétend tous. Le soutien nous motive, nous pousse vers l’avant, nous donne cette envie de redoubler les efforts et de faire tout ce qu’on a à accomplir demain ».

Gignac va bien…

« Oui, il est en parfaites conditions, il a joué contre Puebla, il s’est beaucoup amélioré physiquement et il est en état de jouer en tant que titulaire ».

Les Rayados favoris…

« Le fait qu’ils se sentent favoris n’est absolument pas un problème pour nous, il faut simplement qu’on parte à la conquête d’un triomphe, et c’est quelque chose qu’on a déjà réussi à faire. Je ne crois pas qu’il y ait le moindre problème, ils sont favoris. Demain, j’attends de mes joueurs qu’ils mettent les points sur les i le ballon au pied ».

Une motivation maximale…

« La motivation du groupe n’a rien à voir avec le résultat. Demain, on ne pourra pas jouer avec le match nul en ligne de mire. Notre motivation est maximale, ce qu’on va chercher à obtenir, on en a déjà parlé et c’est clair pour tout le monde. Il faudra qu’on soit capables de contrer ce que l’équipe adverse proposera, on sait que ça ne va pas être chose facile, mais on a la possibilité d’accéder au triomphe ».

Penser à ne pas encaisser de but…

« J’espère ne pas être dans cette situation demain. On a en tête de ne pas prendre de but et d’en marquer au moins un, pour accéder aux prolongations. Monterrey a gagné deux ou trois choses ici, une Coupe. Les deux équipes ont plus de triomphes que ceux qu’ils ont obtenu seulement en Liga MX ».

Le fait de jouer face à son public…

« Le soutien est systématiquement une chose qui pèse, c’est pour cela qu’on fait ce qu’on fait. Sans le public, ce ne serait pas drôle. Mais, en fin de compte, il s’agit de 11 joueurs contre 11. Rien de tout le reste ne pèse vraiment ».

L’état de la pelouse…

« C’est un facteur, j’espère que ce ne sera pas le cas demain, l’état du terrain a fait l’objet de critiques de tout le monde, mais j’espère que ce ne sera pas un critère qui empêchera les deux équipes de pratiquer un football de qualité »

Ce sont les deux meilleures équipes de la région qui s’affrontent demain ?

« En ce moment, oui, ce sont celles qui parviennent à la finale, celles qui ont fait ce qu’il fallait pour être là, celles qui ont éliminé les autres et se retrouvent en finale. En ce qui concerne le futur, qui sait ».