Tuca aborde le Tournoi Binational avec sérénité

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), lundi 22 juillet 2019.- L’entraîneur des Tigres Ricardo « Tuca » Ferretti est serein au vu de la première mi-temps disputée par son équipe contre Morelia il y a quelques jours et a décidé de faire jouer l’ensemble de ses titulaires à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle Leagues Cup.

« Je me sens tranquille du fait de notre première mi-temps. La réaction résulte d’erreurs que nous avons commises. On jouait depuis 30 secondes, on a fait une erreur et ça, ça motive l’équipé adverse ; Morelia s’est amélioré et l’équipe est allée de l’avant, et c’est pour cela qu’on n’a pas eu le même comportement qu’en première mi-temps. Et la sortie de Luis Quiñones nous affecte parce qu’il jouait très bien », à indiqué Tuca.


Avec l’effectif au complet…

« Pour le match de mercredi on voyagera avec l’effectif au complet et avant le match j’espère avoir la liste des 11 titulaires, aussi simple que ça, j’emmènerai 20 joueurs et j’ai confiance et espoir qu’ils fassent ce dont ils sont capables et ce qu’ils font à l’entraînement, et avec ça qu’ils obtiennent un bon résultat. »

La victoire est bonne pour le moral…

« Bien, naturellement toutes les victoires te mettent dans un état d’esprit idéal pour la rencontre suivante et le fait qu’on ait le match mercredi et puis dimanche fait qu’on doive aborder les choses avec tranquillité. Le calendrier est comme ça, les Chivas et puis les Pumas. »

« Je considère que ce sont des situations programmées et que c’est à nous d’y faire face de la meilleure manière possible, ce n’est pas quelque chose qui m’inquiète. On espère toujours qu’il n’y aura pas de joueurs blessés, parce que la récupération est bonne et je ne crois pas qu’il y ait le moindre problème à ce qu’ils jouent samedi, mercredi puis dimanche. »


La Leagues Cup…

« Tous les matches de cette coupe seront disputés aux États Unis, on sait clairement pourquoi, et la seule différence c’est que nous, on débute notre tournoi national, tout comme c’est le cas pour eux quand la Concacaf débute, et maintenant les situations se retrouvent inversées.

« Eux ont déjà disputé de nombreux matches de leur propre tournoi national et nous, on est juste au début. En ce qui concerne le reste, c’est la même chose. Mais leur ligue à eux est de bonne qualité, elle prend de plus en plus d’importance, les équipes ont beaucoup progressé et ça va être un match difficile, mais on a l’espoir d’aller chercher un bon résultat et de continuer à figurer dans cette Coupe. »

L’expérience a de la valeur

« C’est une chose négative d’avoir des joueurs expérimentés ? Aussi bien les Rayados [l’autre équipe de Monterrey] que nous comptons des joueurs expérimentés et on a confiance en eux parce qu’ils nous ont beaucoup apporté, parce que ceux qui ont actuellement 30 ou 32 ans ont offert à cette équipe cinq titres de Champions et quelques autres moins prestigieux. »

Tous les tournois sont abordés avec sérieux…

« Tous les tournois auxquels on participe, on les prend au sérieux et on cherche à les remporter. Maintenant il y a des tournois internationaux, on avait la Coupe Libertadores, aujourd’hui on n’y participe plus. Quand le Mexique a eu l’occasion de participer à la Libertadores et à la Coupe América [opposant entre eux les clubs et équipes nationales d’Amérique du Sud], son niveau a beaucoup évolué. »

Surpris que les Tigres aient marqué quatre fois samedi ?

« Je ne comprends pas très bien ce qui te surprend, un ami à moi et à vous m’a envoyé des statistiques des six derniers tournois semestriels en ce qui concerne les données offensives. Au cours de ces six Tournois nous sommes la plus défensive de toutes ces équipes. »

« Alors pourquoi on ne mettrait pas quatre buts ? Celui de ‘Chaka’ est superbe, celui d’Aquino c’est une action individuelle. Mais je retiendrais les deux autres, sur des actions plus collectives… Maintenant, prendre deux buts, personne n’aime ça, mais l’équipe d’en face était aussi capable. Quoi qu’il en soit, on espère systématiquement mettre le plus de but possible et en prendre le moins possible, c’est tout ce que demande un entraîneur. Mais parfois il fait se contenter d’un 1-0 et ça ne vous plait pas à vous les journalistes. »