Un match nul synonyme d’avantage pour les Tigres

PACHUCA (MEXIQUE), Mercredi 8 mai 2019.- À l’issue d’un match où leur gardien de but Nahuel Guzmán aura particulièrement brillé, les Tigres de l’UANL (Université Autonome du Nuevo Léon) ont ramené un nul 1-1 du stade Hidalgo de Pachuca, au centre du Mexique. Ce résultat leur permettra de se qualifier pour la demi-finale des play-offs de la Liga MX lors du match retour, à domicile, en faisant simplement match nul sans encaisser de but.

Un but totalement accidentel de Luis Rodríguez contre son camp a tout d’abord donné l’avantage à l’équipe locale. Mais, quelques minutes plus tard, Javier Aquino a remis les deux équipes à égalité sur un tir puissant à mi-distance et grâce à l’aide du défenseur local Erick Aguirre.

 

PREMIÈRE MI-TEMPS

La première mi-temps s’avérait difficile pour les Universitaires, même s’ils étaient les premiers à se montrer dangereux : dès la 3e minute de jeu, Luis « Chaka » Rodríguez s’échappait sur l’aile droite et passait à André-Pierre Gignac, dont la frappe survolait la barre transversale de l’équipe locale.

Edwin Cardona réagissait pour le compte de Pachuca, sur un tir qui passait à droite des buts gardés par Nahuel Guzmán à la 18e minute. Quelques secondes plus tard, sur une action aérienne, le ballon rebondissait sur la jambe de « Chaka » Rodríguez et terminait au fond des filets avant que le gardien Universitaire n’ait pu faire quoi que ce soit.

 

La soirée semblait soudainement se compliquer pour les pupilles de Ricardo Ferretti mais, tout juste deux minutes plus tard, Jesús Dueñas décochait un tir que le gardien local Alfonso Blanco repoussait initialement. Rafael de Souza avait bien suivi et passait à Aquino, dont le tir puissant terminait au fond des filets locaux et permettait aux Félins d’égaliser après 21 minutes de jeu.

À la demi-heure de jeu, Guzmán faisait parler de lui pour la première fois en déviant superbement en corner un coup de pied arrêté de Cardona qui prenait tout droit le chemin de son but. Au cours de la minute de jeu suivante, Jorge Hernández voyait son tir passer au-dessus de la transversale des Tigres.

Aquino tentait une nouvelle fois sa chance à la 36e minute, mais sa frappe, consécutive à une petite passe de Dueñas, passait à droite du but adverse.

Deux minutes plus tard, Guzmán réussissait une autre de ses superbes parades, lorsque José Ulloa recevait le ballon sur l’aile gauche et frappait puissamment. Mais le portier d’origine argentine déviait le tir d’une jambe.

À peine une minute et 15 secondes plus tard, Franco Jara tentait lui aussi sa chance, mais butait sur un Guzmán décidément inspiré qui le privait du ballon sur un splendide plongeon.

 

SECONDE PÉRIODE

Les Tigres revenaient des vestiaires plus inspirés qu’en première mi-temps, notamment en termes de récupération et de possession de balle, ainsi que de déploiement offensif. Ils se généraient plusieurs occasions, tout comme le faisaient leurs adversaires dont la « bête noire » continuait à être Guzmán.

Luis Quiñones commençait à apparaître de plus en plus sur l’aile droite : à la 51e minute il s’échappait seul, pénétrait dans la surface de réparation adverse et se préparait à centrer. Mais la défense locale lui subtilisait le ballon et le déviait en corner.

À la 54e minute de jeu, c’est Guido Pizarro qui tentait l’action individuelle dans l’axe et tirait, mais qui voyait son ballon passer au-dessus de la barre transversale locale.

Et, deux minutes plus tard, Guzmán surgissait une nouvelle fois pour sauver les siens, cette fois en jaillissant bras et jambes en croix dans sa propre surface afin d’éviter un nouveau but de Pachuca.

Les Félins développaient leur jeu habituel, à base de toucher de balle et de circulation, et, à l’heure de jeu, Enner Valencia centrait à l’intention de Gignac juste avant que le ballon ne sorte du terrain. Mais la défense locale s’interposait.

Deux minutes plus tard, Valencia pénétrait dans la surface de Pachuca par le secteur droit et frappait, mais voyait son ballon passer juste à gauche du but gardé par Blanco.

Les pupilles de Ricardo Ferretti bénéficiaient d’une nouvelle occasion, lorsque Valencia s’échappait sur l’aile gauche, pénétrait dans la surface et passait en retrait à Gignac, dont le tir manquant de puissance était facilement capté par le gardien local.

À ce moment du match, les Tigres se montraient particulièrement insistants : à la 77e minute Valencia, encore lui, filait de nouveau sur l’aile gauche, mais son centre était dévié en corner par les défenseurs de Pachuca.

Un peu plus tard, à la 83e minute, « Chaka » Rodríguez expédiait un long ballon à destination de Gignac, qui le contrôlait dans la surface adverse. Mais le marquage des joueurs locaux ne lui permettait pas de conclure son action.

Et Guzmán brillait de nouveau alors que le temps de jeu réglementaire expirait : À la 88e minute, il anticipait une action adverse pour écarter tout danger ; puis, lors de la minute de jeu suivante, l’Argentin bloquait une nouvelle action adverse dans sa propre surface. Finalement, dans les toutes dernières secondes de jeu, c’est Hugo Ayala qui se jetait dans la surface de réparation Féline pour éviter un second but de l’équipe locale qui aurait sans doute été synonyme de victoire à domicile pour les Tuzos.

 

COMPOSITION DES ÉQUIPES

PACHUCA : 13 Alfonso Blanco ; 2 Stiven Barreiro, 5 Víctor Guzmán, 6 Raúl López, 10 Edwin Cardona, 11 José Ulloa (7 Angelo Sagal à la 68e minute), 12 Emmanuel García, 14 Erick Aguirre, 16 Jorge Hernández, 23 Oscar Murillo et 29 Franco Jara (33 Ismael Sosa à la 42e)

Entraîneur :  Martín Palermo

TIGRES : 1 Nahuel Guzmán ; 3 Carlos Salcedo, 4 Hugo Ayala, 5 Rafael de Souza 62, 10 André-Pierre Gignac, 13 Enner Valencia, 19 Guido Pizarro, 20 Javier Aquino, 26 Luis Quiñones (8 Lucas Zelarayán à la 80e minute), 28 Luis Rodríguez et 29 Jesús Dueñas.

Entraîneur : Ricardo « Tuca » Ferretti

 

BUTS INSCRITS

1-0 (18e minute) But contre son camp de Luis Rodríguez lorsque le ballon lui rebondit sur la jambe.

1-1 (21e) Javier Aquino arme un tir qui est dévié par un défenseur local et termine au fond des filets de Pachuca.

JOUEURS AVERTIS

PACHUCA : Emmanuel García (45e minute)

TIGRES : Aucun

JOUEURS EXPULSÉS

Aucun

ARBITRE : Eduardo Galván

Juge de touche nº1 : José Alfredo López

Juge de touche nº2 : Juan Carlos Salinas

Quatrième arbitre : César Arturo Ramos