Une concentration totale.- Nahuel Guzmán

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Jeudi 17 janvier 2019.- Le match qui attend les Tigres samedi exige d’eux une concentration totale. C’est en ces termes que s’est exprimé ce jeudi, durant une conférence de presse atypique, un Nahuel Guzmán vêtu d’une veste et d’une cravate contrastant avec le short rouge et les tennis qu’il portait aussi.

« J’anticipe un match qui ira plus loin que ce que peuvent suggérer les statistiques et les archives à propos de ce qui se passe quand on joue à domicile. C’est la raison pour laquelle on doit être entièrement concentrés et faire très attention aux ballons qu’on perd », a indiqué le gardien de but argentin des Tigres.

En ce qui concerne les résultats obtenus contre l’équipe de Mexico ces dernières années, Guzman a indiqué qu’il s’était agi de matches équilibres dans tous leurs aspects :

« Ça a été des matches disputés. En ce qui concerne les derniers matches dont je me souviens, il n’y a eu de grandes différences ni au niveau du jeu, ni au niveau du résultat », a-t-il ajouté.

« Je crois vraiment, et à plus forte raison parce qu’on va jouer à domicile, que ça va être un match comme d’habitude, fermé, où ils vont attendre qu’on fasse une erreur, et il faudra qu’on fasse attention à ça », a aussi expliqué le portier à la vingtaine de journalistes présents.

Profiter de la puissance offensive…

« Il faudra être agressifs en attaque, aller de l’avant. Je crois que, dans le cadre de ces allées et venues que propose le Cruz Azul, qui dispose de joueurs déséquilibrants à partir du milieu de terrain, il faudra que, nous aussi, on profite du potentiel offensif qu’on alignera ».

Une équipe qui se connaît bien…

« Aujourd’hui, on a la chance de disposer d’un milieu de terrain dont les membres se connaissent bien, dans le cadre d’une équipe qui se connait bien aussi, et n’importe quel joueur peut remplir cette fonction, et je dis ‘n’importe lequel’ parce que les Tigres ont deux milieux de terrain indiscutables, Rafa et Guido, auxquels on peut ajouter Dueñas, qui a plus d’actions offensives à son actif, alors dans ce sens-là, on essaiera d’être plus dominants, de s’imposer au milieu parce qu’on est une équipe souffre un peu quand elle perd le contrôle du milieu de terrain ».

Meilleurs souhaits à Gerardo Martino, entraîneur argentin de l’équipe nationale du Mexique…

« D’abord, je suis content pour lui. Gerardo Martino, aussi bien en tant qu’entraîneur qu’individu, est une personne de grande valeur. Il a laissé des traces là où il est passé et il a su s’adapter aux joueurs qu’il a eus à sa charge.

« Parmi les équipes où il a travaillé, sa dernière expérience a été à Atlanta, où il a réussi à répondre à des demandes particulières en incorporant de nouveaux joueurs.

« Et pour le futur, je lui souhaite la meilleure des chances, il s’agit d’une personne que j’apprécie beaucoup, tout comme son équipe technique, que je connais, et je suis certain qu’il aura beaucoup à apporter à l’équipe nationale du Mexique. Souhaitons qu’il parvienne à satisfaire les attentes de tout le monde, aussi bien les siennes que celles du public. Je lui souhaite donc en mon nom personnel bonne chance et le plus de succès possible ».