Une équipe compacte et unie

SAN NICOLÁS DE LOS GARZA (MEXIQUE), Mercredi 7 novembre 2018.- Juan José Purata, joueur issu du Centre de Formation des Tigres qui a joué relativement peu au cours de l’actuel tournoi semestriel de la Liga MX, a indiqué clairement mercredi que l’équipe est compacte, unie et consciente de ce qui est en jeu.

Le jeune joueur a profité de la conférence de presse quotidienne pour rappeler que les Universitaires sont pleinement conscients de leurs carences et travaillent dur à les corriger :

« L’équipe va bien, elle est très compacte, très unie, on sait ce qui est en jeu pour nous, on sait quelles ont été nos carences et on essaie de corriger tous ces aspects négatifs. On travaille dur pour que les erreurs commises lors des derniers matchs apparaissent le moins possible, mais on va bien, on est unis et on est très forts », a ainsi commenté l’arrière central.

En ce qui concerne le travail fourni depuis le début de la semaine, Purata a indiqué que l’accent avait été mis sur les coups de pied arrêtés, tant en termes offensifs que défensifs, un aspect qui a été problématique pour la formation de Monterrey depuis le début de ce Tournoi d’Ouverture 2018 :

« On a travaillé sur les coups de pied arrêtés, un travail spécifique à niveau défensif, offensif. La vérité, c’est qu’on insiste beaucoup sur les détails », a-t-il ajouté.

À propos du fait qu’il n’avait pas beaucoup joué lors de ce tournoi, Purata a déclaré qu’il se tenait à la disposition de l’équipe technique :

« Je suis serein, j’ai déjà été pris en compte par l’équipe technique, et je continue à travailler avec la même humilité, en fournissant les mêmes efforts et en me préparant à fournir le meilleur de moi quand on m’en redonnera l’occasion ».

Intensité à tout moment…

« L’équipe est sereine. Je crois qu’on travaille très dur. On a commis des erreurs ponctuelles, mais il me semble que le fonctionnement qui a été le nôtre lors des derniers matches est le bon et on continue à travailler pour faire face à la Phase Finale de la meilleure manière possible et rendre heureux tout notre public.

« L’intensité au sein du groupe existe depuis le travail physique, tactique, jusqu’à l’intensité au moment de disputer un ballon, et croyez-moi qu’elle ne baisse en rien au cours des matches improvisés qu’on organise entre nous, elle reste aussi forte. Les deux équipes veulent gagner, tout le monde joue à fond pour le bien du groupe et aussi pour être pris en compte par l’équipe technique ».

À propos du respect de la règle 20/11 (qui stipule que la moitié des minutes disputées par les équipes mexicaines durant la saison doivent l’être par des joueurs de moins de 20 ans et 11 mois)…

« On a été sereins tout au long du Tournoi à propos de cette règle, on savait que tôt ou tard, on allait jouer le temps qu’elle requiert. De ce côté-là, aucune inquiétude ».